Super Series : les Bleues battues de justesse par l'Angleterre (20-18)

Jessy Trémoulière a inscrit 8 des 18 points tricolores. (A. ) Martin/ L'Équipe

Les Bleues ont perdu contre les Red Roses au terme d'un gros combat physique (20-18), mercredi en Californie. Il a sans doute manqué un peu de fraîcheur aux Françaises, quelques jours après l'exploit contre la Nouvelle-Zélande (25-16).

Elles avaient encore faim, c'est certain. Mais l'envie n'a pas suffi aux Bleues pour venir à bout de pénibles Anglaises, quatre jours après leur succès historique contre la Nouvelle-Zélande (25-16). Les joueuses d'Annick Hayraud ne sont pas parvenues à prendre leur revanche sur leurs rivales d'outre-Manche après la sévère défaite subie à Doncaster lors du dernier Tournoi des Six nations (41-26).

L'éclair de Boujard

Pourtant, le match ne pouvait pas commencer de meilleure façon pour les Tricolores. À peine deux minutes de jeu qu'elles inscrivaient déjà le premier essai de la partie au bout d'une action parfaitement menée. Après un cafouillage des arrières anglaises dans leurs 22 mètres, les Bleues ont mis à mal la défense des Red Roses. Pauline Bourdon a imprimé un gros rythme en éjectant rapidement le ballon des rucks, puis Camille Imart a su bien doser sa transversale pour son ailière Cyrielle Banet (2e).

Mais les Anglaises ont répondu dans la foulée ou presque. Sûrement vexée d'avoir été prise à défaut sur l'essai de Banet, Kelly Smith a répliqué en raffûtant sans complexe sa vis-à-vis pour plonger dans l'en-but derrière une bonne mêlée de ses avants (9e). Puis l'éclair a frappé la pelouse de Chula Vista au moment où Caroline Boujard a placé une accélération fulgurante. Servie par une Gaëlle Hermet en difficulté derrière sa mêlée, l'ailière droite des Bleues ne s'est pas posée de question : une course droite et un léger cadrage sur Lydia Thompson pour inscrire le deuxième essai tricolore (22e). Jessy Trémoulière a ajouté deux pénalités aux Françaises pour sanctionner les imprécisions anglaises et grappiller de précieux points (18-5 à la pause).

Un terrible 15-0 en deuxième mi-temps...

La seconde période n'a pas aussi bien commencé que la première pour les Bleues. Les Anglaises ont marqué un essai quasiment identique à celui de Banet en début de rencontre. Le coup de pied de Zoe Harrison a lobé Boujard et profité à Emily Scarratt, qui a aplati juste avant la ligne de ballon mort (49e). Privées du ballon pendant une grande partie du match, les Tricolores se sont surtout illustrées en défense. Elles ont plaqué à tour de bras, se sont montrées courageuses, mais ont de nouveau craqué, encore une fois après un coup de pied d'Harrison vers Scarratt (68e). La centre des Red Roses, très en forme mercredi soir, a même donné l'avantage à son équipe grâce à une pénalité de 35 mètres (18-20, 72e).

Le score ne bougera plus jusqu'au coup de sifflet final, et les Françaises pourront nourrir de beaux regrets tant elles semblaient sûres de leur force dans le premier acte. Mais il a manqué un peu de caisse aux coéquipières de Gaëlle Hermet pour battre les expérimentées Anglaises, qui ne se sont jamais affolées, même quand elles étaient menées de 13 points.

Un dernier rendez-vous face aux Américaines

L'autre mauvaise nouvelle de la soirée pour les Bleues, c'est la blessure d'Elise Pignot. De la même manière que Maëlle Filopon contre les Black Ferns, la joueuse s'est blessée au genou sur une percée dans les 22 anglais. Très en vue depuis le début du tournoi de San Diego, la polyvalente trois-quart de Romagnat est sortie sur civière peu avant l'heure de jeu.

À cause de cette défaite, les Bleues stagnent à la quatrième place du classement du Super Series de San Diego. Il leur reste encore un match à jouer en Californie : ce sera contre les États-Unis dans la nuit de dimanche à lundi, à 1 heure du matin (heure française).

publié le 11 juillet 2019 à 01h12 mis à jour le 11 juillet 2019 à 07h08
commentaires (33) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
waytogo le 11 juillet 2019 à 07h29

il faudra qu'on m'explique comment l'arbitre ne revient pas sur 2 fautes consécutives de hors jeu qu'elle a identifiées et signalées clairement avec le bras sur la dernière attaque française et où elle donne finalement mêlée à la 76eme minute pour les anglaises.

répondre
40
5
voir tous les commentaires... (33)