voir plus...

Florian Grill officiellement candidat à la présidence de la FFR

Officiellement, Florian Grill devient la figure de l'opposition à Bernard Laporte en vue des élections fédérales de 2020. ( /) A. Réau L'Équipe

Mardi, au stade Charléty, le président de la Ligue Île-de-France a confirmé qu'il prenait la tête d'une liste et se présenterait en 2020 face à l'actuel président de la FFR, Bernard Laporte.

Il y avait onze journalistes et quelques soutiens dans la salle de réception du PUC, mardi à 11 h, pour assister à la première conférence de presse officielle du groupe « Ovale ensemble » qui rassemble depuis un peu plus d'un an une douzaine de dirigeants et d'anciens internationaux constitués pour bâtir à terme une liste d'opposition à Bernard Laporte, l'actuel président de la FFR.

Face aux médias, huit personnalités, dont quelques grands noms du rugby français - Serge Blanco, Éric Champ, Jean-Marc Lhermet, Jean-Claude Skrela (Fabien Pelous n'ayant pu se libérer) - et plusieurs dirigeants du rugby amateur : Jean-Charles Mascetti (Marcoussis), Pascale Mercier (Nancy), Joël Terrier (ex-président du comité de Lorraine) et Jean-François Contant (président de la Ligue Bourgogne France-Comté).

La liste composée au dernier moment

« Je suis ému », a précisé d'entrée Florian Grill, désormais officiellement tête d'une liste d'opposition qui n'existe pas encore, « puisque nous n'avons pas dessiné d'organigramme, a poursuivi le président de la Ligue Île-de-France. Parler d'une liste aujourd'hui serait prétentieux. Nous la composerons au dernier moment du temps imparti, après avoir identifié les gens qui ont le potentiel pour porter nos trois grands thèmes. » À savoir le jeu, dixit Lhermet, « les valeurs éducatives et l'engagement citoyen. »

Comme annoncé, la campagne électorale proprement dite commencera mi-août à Issoire et se prolongera pendant deux cents jours, à l'image de ce qu'avait fait Bernard Laporte en 2016, avant d'être élu face à Pierre Camou (sur la liste duquel étaient Blanco, Grill et Pelous). Le groupe de travail disposé autour de Florian Grill pourra compter sur « deux cent quatre-vingt dix relais locaux », selon Mascetti, au moment d'aller dans moins de deux mois à la rencontre des 1 900 clubs français.

publié le 25 juin 2019 à 13h55
commentaires (8) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
JLE46 le 25 juin 2019 à 15h12

Des amoureux du jeu pour renverser une machine politique bien rodée Bernie le dinque finira comme m. SARKOZY impliquait dans de nombreux procédures judiciaire.. Et on nous dira que nous n'aimons pas les gagnants etc...

répondre
13
4
voir tous les commentaires... (8)
voir tout chrono, rugby
1 / 10