voir plus...

Coupe du monde U20 : les Bleuets s'attendent à un rude combat face à l'Afrique du Sud

Sébastien Piqueronies, l'entraîneur des moins de 20 ans. (E. Garnier/L'Équipe)

Les Bleuets, champions du monde en titre, seront opposés à des Sud-Africains très athlétiques et joueurs, ce lundi soir, en demi-finale du Mondial (20h30).

Mercredi dernier, tout le groupe français a dû prier les dieux du rugby pour que la défense sud-africaine tienne bon contre les offensives des Baby Blacks (25-17). Miraculeusement qualifiés pour les demi-finales à la faveur d'une ultime pénalité sud-africaine privant les Néo-Zélandais d'un point de bonus défensif, les Bleuets doivent maintenant tordre le cou à leurs « sauveurs ».

Pas simple quand on sait que les Baby Boks sont les meilleurs défenseurs de la Coupe du monde en Argentine (86 % de réussite au plaquage). À croire que le sécateur sud-africain Rynhardt Elstadt (29 ans), tout récent champion de France avec Toulouse, compte déjà des successeurs à la pelle. « C'est une équipe fidèle à ses racines, à sa culture, décrypte Sébastien Piqueronies, l'entraîneur français. En plus de leur défense, ils proposent un jeu direct très puissant. Ils sont très forts et très structurés en conquête. »

« Il va falloir gagner la guerre de l'intensité et du rythme »

Seule nation invaincue dans ce Mondial, l'Afrique du Sud s'avance tel un mastodonte imperturbable devant des Bleuets en manque de confiance suite au sévère revers subi contre l'Argentine en poule (47-26). « Les Boks sont très physiques, très massifs, souligne le pourtant peu gringalet Killian Geraci (1,99 m, 106 kg). Mais derrière, ils ont aussi des pattes donc il va falloir se méfier de leurs trois-quarts. » Et Sébastien Piqueronies de compléter : « Leurs animations offensives sont très bien huilées, bien rythmées, ce qui permet à leurs joueurs rapides de s'exprimer ».

Vifs, costauds, ces jeunes pousses sud-africaines ont-elles des failles ? « Bien sûr, sourit le coach tricolore. On va essayer de transformer leurs rares faiblesses en opportunités. Il va falloir gagner la guerre de l'intensité et du rythme. La clé sera la vitesse et la continuité du jeu pour déplacer le ballon et les hommes. Si l'on essaie de s'opposer à leur force, ça va être compliqué. » Jeu de jambes plutôt que corps-à-corps. Les Bleuets savent par où passe leur salut ce lundi soir sur le ring de Rosario. Et penseront aussi que c'était face aux Sud-Africains que les Français étaient enfin entrés dans leur mondial (victoire 46-29) l'année dernière après deux rencontres compliquées. Quelques jours plus tard, ils étaient champions du monde.

publié le 17 juin 2019 à 09h30
commentaires (21) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
papo83 le 17 juin 2019 à 09h47

Comment voir le match ce soir à la télé ?

répondre
6
0
voir tous les commentaires... (21)
voir tout chrono, rugby
1 / 10