Thierry Omeyer refuse encore d'intégrer le staff des Bleus

Thierry Omeyer a décliné la proposition de Didier Dinart. (A. Martin/L'Équipe)

Info L'Équipe. Après le refus du jeune retraité Thierry Omeyer, Didier Dinart a choisi Jean-Luc Kieffer pour accompagner les gardiens de but des Bleus dans la dernière ligne droite vers les JO de Tokyo.

Désireux d'étoffer le staff de l'équipe de France avec un spécialiste du poste crucial de gardien de but, Didier Dinart a sollicité, une fois de plus, Thierry Omeyer. Mais selon nos informations, le monument aux dix titres internationaux, qui vient de mettre un terme à sa fabuleuse carrière de joueur, a de nouveau décliné la proposition du sélectionneur.

Omeyer souhaite se concentrer sur sa reconversion au Paris-Saint-Germain, dans un rôle qui se dessine en tant que manager sous la férule du manager général Bruno Martini, avec des interventions ponctuelles auprès de l'équipe première.

Après avoir étudié différentes pistes, de la légende suédoise Mats Olsson au « Bronzé » des JO de Barcelone Jean-Luc Thiébaut, le choix s'est porté sur un autre Alsacien, Jean-Luc Kieffer (50 ans), ancien gardien de but qui fut l'un des premiers handballeurs français à s'expatrier (à Schütterwald, en Allemagne, de 1994 à 1999).

« Nos gardiens ont toute ma confiance, mais je ne suis pas un spécialiste de leur poste, qui est en quelque sorte un sport individuel dans un sport collectif, explique Didier Dinart. Ils ont besoin d'une vision objective par rapport à leurs performances. Jean-Luc Kieffer est légitime, c'est quelqu'un de passionné, méthodique et structuré, qui a fait ses preuves depuis vingt ans.  »

Jean-Luc Kieffer, formateur de Vincent Gérard et fils sprirituel de Branko Karabatic

Formateur reconnu, le technicien exerce depuis vingt ans au pôle Espoirs de Strasbourg où il a notamment façonné... Vincent Gérard, le titulaire du poste en équipe de France, mais aussi Mickaël Robin (Créteil), Julien Meyer (Chambéry) ou Roxanne Frank (Besançon).

Son fils Valentin (20 ans), qui évoluera à Saran (Proligue) la saison prochaine, est le gardien de l'équipe de France juniors, qui dispute actuellement le Mondial des moins de 21 ans en Espagne, et sa fille Ilona (22 ans), arrière gauche de Besançon, a fait partie du groupe élargi convoqué par Olivier Krumbholz lors du dernier stage des Bleues.

« Je suis super content, surpris aussi, a réagi celui qui entraîne également le club de Plobsheim, en Nationale 2, en plus de son travail au service des Sports de l'Eurométropole de Strasbourg. Cela représente une belle promotion. Je vais essayer d'entrer doucement dans le staff, d'apporter mon expérience et mon savoir-faire avec humilité. »

Jean-Luc Kieffer travaillera donc avec les gardiens des Bleus dès la fin octobre lors des matches de Golden League au Danemark, puis durant l'Euro 2020 (9-26 janvier en Autriche, Norvège et Suède) et sans doute le tournoi de qualification olympique (16-19 avril 2020).

En plus de Vincent Gérard, il retrouvera également Nikola et Luka Karabatic, les fils de son mentor, Branko (décédé en 2011), qui fut son binôme et son entraîneur à ses débuts à l'ASL Robertsau. « C'était un grand Monsieur qui m'a donné beaucoup de son savoir-faire, dit-il. C'est lui qui m'a transmis la passion d'entraîner les gardiens. »

publié le 17 juillet 2019 à 11h25 mis à jour le 17 juillet 2019 à 12h57
commentaires (14) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
pep42 le 17 juillet 2019 à 12h03

C'est plutot pro, encore une fois de sa part, de se concentrer a fond sur sa reconversion...quand j ai lu le titre j ai pensé a une embrouille, qui est possible mais quand on est consciencieux on est focus sur son job, pas besoin de plus !!

répondre
23
2
voir tous les commentaires... (14)
voir tout chrono, handball
1 / 10