Championnats du monde : les Bleus mal servis

Yann Cucherat, le patron de l'équipe masculine. (A. Martin/L'Equipe)

Le tirage au sort, plutôt favorable aux jeunes femmes, n'a pas épargné l'équipe de France masculine pour les Mondiaux de Stuttgart (4-13 octobre), qualificatifs pour les Jeux Olympiques.

Que les uns ou les autres se cachent derrière la formule « no comment » en dit long sur les sentiments qui animent depuis mardi les hommes de l'équipe de France. A l'issue du tirage au sort, ils savent à quelle sauce ils seront mangés lors des Championnats du monde à Stuttgart (4-13 octobre), et elle est plutôt indigeste. Les Bleus que dirige Yann Cucherat ont écopé de la deuxième des huit subdivisions, avec une entrée en matière périlleuse à la barre fixe (le 6 octobre à 13 heures).

Si les Italiens ouvriront le bal et serviront de notes de base, les Français devront poster un résultat avant tous les favoris. Or, ils restent en souffrance à cause de blessures à répétition mais devront impérativement terminer parmi les neuf premières équipes (auxquelles on ajoutera la Chine, la Russie et le Japon, podium de l'an dernier et déjà détenteurs des trois premiers sésames) pour qualifier le collectif pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Les Françaises, elles, cinquièmes mondiales en 2018, possèdent une marge conséquente dans cette perspective. Elles évolueront le 4 octobre dans la 5e subdivision (18 heures), et débuteront au sol, agrès de prédilection de Mélanie De Jésus Dos Santos, double championne d'Europe de l'exercice. Il faudra patienter jusqu'à la 12e et ultime rotation, le 5 octobre à 20 heures pour que se présentent les favorites américaines.

publié le 17 juillet 2019 à 19h50
commentaires (2) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
chapatie le 17 juillet 2019 à 20h12

Le fait de passer au début et avant quelques grosses équipes fait que les juges vont sans doute être prudents dans leurs notes, pour ne pas monter trop gait trop tôt. La preuve que ce sport n’a rien d’équitable, comme le patinage artistique. Selon moi, ces activités sont comme le ballet ou l’opéra, de superbes et difficiles activités sportives ou techniques mais en aucun cas une compétition olympique. Avis polémique je sais

répondre
5
1
voir tous les commentaires... (2)
voir tout chrono
1 / 10