La météo incertaine sur le Royal Portrush rend le British Open très ouvert

La part d'incertitude liée aux conditions météo qui menacent le Royal Portrush, somptueux parcours nord-irlandais, rend le dernier Majeur de la saison plus ouvert que jamais.

À l'image de l'Anglais Justin Rose, c'est sous une météo 100 % (nord) irlandaise que les golfeurs du British Open ont été accueillis sur le Royal Portrush. (J. Super / AP)

La météo incertaine sur le Royal Portrush rend le British Open très ouvert

La part d'incertitude liée aux conditions météo qui menacent le Royal Portrush, somptueux parcours nord-irlandais, rend le dernier Majeur de la saison plus ouvert que jamais.

Nous y voilà déjà. À peine sept mois que l'année a commencé, et la saison des Majeurs touche à sa fin. Dimanche soir, il faudra compter 263 dodos avant le prochain, à Augusta en avril 2020. Ça pique, alors mieux vaut ne pas y penser. Le nouveau calendrier qui intercale désormais l'USPGA entre le Masters et l'US Open, après avoir fermé le ban mi-août jusqu'à l'été dernier, transforme le carré du Grand Chelem en un sprint maousse de mi-avril à mi-juillet à raison d'une levée par mois. Alors oublions ce concentré de fruits de la passion, pour mieux profiter de « The Open » - comme on dit au Royaume-Uni - 148e du nom. Et pas n'importe lequel, puisqu'il effectue cette année un voyage dans le temps en se posant tout là-haut en Irlande du Nord, à Portrush, où le British n'avait plus accosté depuis 1951.

commentaires (4) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
pauldelylle le 18 juillet 2019 à 12h14

Papy Woods!

répondre
0
0
voir tous les commentaires... (4)
voir tout chrono, golf
1 / 10