GP de Grande-Bretagne : la pole pour Bottas, la première ligne pour Mercedes

C'est la dixième pole de la carrière de Valtteri Bottas. (Reuters)

Sur le circuit de Silverstone, samedi, Valtteri Bottas a devancé son coéquipier Lewis Hamilton d'un rien pour s'octroyer sa quatrième pole-position de la saison. Charles Leclerc a pris la troisième place, Pierre Gasly la cinquième.

Pour la septième année consécutive, une Mercedes prendra le départ du Grand Prix de Grande-Bretagne en tête. Cette fois, c'est Valtteri Bottas, pour la dixième fois de sa carrière, qui a réalisé le meilleur temps des qualifications. Il a devancé son coéquipier Lewis Hamilton pour six millièmes de secondes. Sebastian Vettel est seulement sixième, derrière Charles Leclerc (Ferrari, 3e) et les deux Red Bull (Verstappen 4e, Gasly 5e).

Déjà meilleur chrono de la deuxième séance d'essais libres, le Finlandais Valtteri Bottas a repris l'avantage dans le match officieux l'opposant à son coéquipier en qualifications : c'est sa quatrième pole de la saison, soit une de plus que le Britannique. Il détient désormais le record de la piste, en 1'25''093, grâce au nouvel asphalte récemment posé à Silverstone.

Les deux Flèches d'argent devancent donc Charles Leclerc, qui n'est pas passé bien loin (+0''079) de bouleverser la hiérarchie. Un petit exploit tant les Ferrari semblent en manque de repères sur le circuit britannique. Preuve en est, Sebastian Vettel, qui n'est pas passé loin de la sortie en Q2, n'est que 6e.

Intercalés entre les deux pilotes de la Scuderia Ferrari sur la grille, les deux Red Bull de Max Verstappen et Pierre Gasly complètent les trois premières lignes. Le Français, mis sous pression par son manager, avait besoin de se rassurer ce week-end. Même s'il n'a pas réussi à devancer son coéquipier, comme ça avait été le cas lors des trois essais libres, il semble avoir retrouvé des sensations dans une monoplace qui a pourtant subi de nombreux changements.

La série noire continue pour Grosjean

Septième au départ, dimanche, Daniel Ricciardo est le « meilleur des autres », comme il s'est ironiquement qualifié à la fin de la séance. Il partira devant la McLaren de Lando Norris, la Toro Rosso d'Alexander Albon et la Renault de son coéquipier Nico Hulkenberg.

Pour Romain Grosjean, 14e, la série noire en qualifications continue : c'est la cinquième fois de suite que le pilote français échoue à atteindre la Q3. Un classement à relativiser lorsque l'on sait qu'il a repris sa monoplace de la première course de la saison et qu'il a devancé son coéquipier Kevin Magnussen. Avec une élimination dès la Q1 et une 16e place, la performance du Danois, qui bénéficie, lui, de la version plus « évoluée » de la voiture, est plus inquiétante. Les deux pilotes Haas ont 52 tours, dimanche, pour améliorer leur bilan.

publié le 13 juillet 2019 à 16h14 mis à jour le 14 juillet 2019 à 17h04
commentaires (86) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
adriend7688 le 13 juillet 2019 à 16h35

voilà, gasly réclame les réglages de base et ça se passe mieux

répondre
41
3
voir tous les commentaires... (86)
voir tout chrono, formule 1
1 / 10