voir plus...

Francesco Totti règle ses comptes avec la Roma : « On m'a poignardé dans le dos »

En plus d'annoncer son départ de la Roma ce lundi, Francesco Totti en a profité pour régler ses comptes avec la direction du club. Sans retenue.

Aucun message n'a été publié sur le compte officiel Twitter de l'AS Rome depuis ce lundi, autour de 10 heures. Pourtant, quatre heures plus tard, Francesco Totti organisait - au Comité olympique national italien - une conférence de presse pour annoncer qu'il quittait son club de coeur - il y était depuis trente ans -, où il avait été nommé dirigeant en 2017 à la suite de sa légendaire carrière de joueur.

« En deux ans, je n'ai même pas eu un seul message ou appel de Pallotta ou Baldini »

Malgré tout ce qu'il a pu apporter à la Louve, l'ex-numéro 10 n'a pas eu droit à un communiqué ou même un mot de remerciement. Il faut dire qu'il n'a pas été tendre avec son ancienne maison. « Je n'ai jamais été concerné par le projet, on ne m'a pas demandé mon avis. Ils m'ont exclu de toutes les discussions. Ce n'est pas de ma faute si je pars », a-t-il lancé d'emblée face aux médias. « J'ai participé à dix réunions en deux ans. [...] Je n'ai même pas eu un seul message ou appel de (James) Pallotta ou (Franco) Baldini. [...] Le vase était déjà plein. J'ai tout fait pour être plus concerné par le projet. Pour que je revienne, il faudrait un autre propriétaire, qui croit en moi. »

Au fil des questions, Totti n'a pas été plus clément. Au contraire. « Depuis que les Américains sont arrivés à la tête du club, ils ont cherché par tous les moyens d'enlever les Romains. C'était l'objectif de certaines personnes. Ils ont réussi », a-t-il poursuivi. En particulier, Totti a taclé Franco Baldini, le conseiller spécial du président James Palotta. « Il n'y a jamais eu de bon rapport et il n'y en aura jamais. Le dernier mot, c'est toujours Londres (le lieu de résidence de Baldini) qui l'a. Certaines personnes ont un regard sur tout. Ça cause beaucoup de dégâts. »

Par ailleurs, Totti a révélé qu'il avait trouvé un terrain d'entente avec Antonio Conte - devenu depuis l'entraîneur de l'Inter Milan - pour diriger la Roma. « Le seul entraîneur que j'ai contacté, c'est Antonio Conte. [...] Il avait donné son accord pour venir. Puis il y a eu certaines choses qui ont fait qu'il a refusé. [...] Ils (les Américains) ont décidé de tout : l'entraîneur (Paulo Fonseca), le directeur sportif (Gianluca Petrachi)... Pour moi, le vase est cassé. [...] Ils ont dit que j'étais une personne encombrante. [...] Si on m'a poignardé dans le dos ? Oui. » Vu le poids de Totti à Rome, l'été s'annonce chaud.

Pastore ciblé ?
Totti a aussi évoqué le mercato d'été 2018, en critiquant notamment le recrutement de Javier Pastore. Sans le nommer. « On m'a demandé mon avis sur un joueur. J'ai dit : "Di Francesco joue en 4-3-3, lui ne peut jouer dans ce système. Ça fait plusieurs mois qu'il joue peu et il a eu 3 000 blessures." Et, finalement, il a signé... »
publié le 17 juin 2019 à 17h17 mis à jour le 17 juin 2019 à 20h57
commentaires (27) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
domsam le 17 juin 2019 à 18h20

Totti président directeur sportif entraineur.

répondre
29
1
voir tous les commentaires... (27)
voir tout chrono, football
1 / 10