Euro féminin U19 : qui sont les futurs visages de l'équipe de France ?

Les moins de 19 ans lancent leur Euro contre l'Écosse. (Candice Rolland)

L'Euro féminin des moins de 19 ans débute mardi soir (20 h 20 sur la chaine L'Équipe) pour la France face à l'Écosse. L'occasion de découvrir cinq probables futurs talents de l'équipe de France.

Douze buts marqués, 0 encaissé. Deux victoires et 1 match nul. Le bilan des joueuses de Gilles Eyquem en qualifications pour l'Euro moins de 19 ans est solide. Arrivées en tête de leur groupe, les jeunes Françaises commencent leur phase finale ce mardi contre l'Écosse (20 h 30). Une équipe de France dans laquelle s'entremêlent expérience et jeunesse. Dix des vingt joueuses sont surclassées. Et chez celles qui vivent leur dernière année chez les moins de 19 ans, six ont déjà porté le maillot des moins de 20 ans. Parmi toutes ces promesses, certaines pourraient frapper à la porte des A dans un futur plus ou moins proche.

Selma Bacha, la surdouée

Les supporters de l'OL connaissent son nom. Selma Bacha, 18 ans, joue avec l'équipe première. Depuis deux saisons déjà. La Lyonnaise gravit les échelons à très grande vitesse et a déjà connu la sélection moins de 20 ans... en 2018. À l'époque, âgée de seulement dix-sept ans, elle avait été retenue pour disputer la Coupe du monde de la catégorie, en France, par Eyquem. La latérale gauche avait disputé l'ensemble de la compétition en tant que titulaire.

Avec deux titres en Ligue des champions, deux en Division 1 et une Coupe de France, son palmarès est déjà bien rempli. La Lyonnaise est habituée à gagner.

Avec l'OL, Selma Bacha a déjà remporté deux Ligues des champions et deux titres de championne de France. (V. Michel / L'Équipe)

Maëlle Lakrar, l'expérimentée

Avec 48 sélections, Maëlle Lakrar (19 ans) est la joueuse qui a disputé le plus de rencontres avec les sélections de jeunes de l'équipe de France. La joueuse de Montpellier a également connu la sélection moins de 20 ans, à 10 reprises. Elle a d'ailleurs partagé l'aventure du Mondial 2018 avec Bacha. Titularisée pendant la quasi-totalité de la compétition, la défenseure possède elle aussi l'expérience de ce genre de rencontres. La joueuse du MHSC ne cache pas ses ambitions pour cet Euro : « On a une équipe pour aller loin. »

Maëlle Lakrar compte 48 sélections avec les équipes de France jeunes. (V. Michel / L'Équipe)

Sandy Baltimore, le joyau parisien

À dix-neuf ans, Sandy Baltimore fait déjà partie de l'effectif professionnel du PSG. La milieu de terrain parisienne de poche (1,56 m) fait partie des meilleures jeunes de Division 1. Nommée dans la catégorie des meilleurs espoirs du Championnat cette saison, Baltimore a finalement vu sa partenaire Marie-Antoinette Katoto l'emporter. Vainqueur de la Coupe de France 2018 avec le Paris-SG, Baltimore a inscrit cette saison son premier but en D 1. Elle aussi était de l'aventure en Coupe du monde moins de 20 ans l'an passé. Et elle avait même marqué lors du premier match contre le Ghana (victoire 4-1).

Sandy Baltimore a joué son premier match avec l'équipe première du PSG lors de la saison 2016-2017. (S. Boué / L'Équipe)

Vicki Becho, la benjamine

L'attaquante du PSG saute elle aussi les étapes. À quinze ans et neuf mois, Vicki Becho est la plus jeune joueuse sélectionnée par Eyquem. Née en 2003, l'attaquante évolue avec les catégories de jeunes du Paris-Saint-Germain depuis 2016. Mais pas toujours dans la sienne. En mai, l'attaquante inscrivait un doublé contre les moins de 19 ans de Lyon, participant au succès des Parisiennes dans le Challenge national féminin de la catégorie phase élite. Déjà surclassée avec les moins de 17 ans (3 sélections), la jeune joueuse a connu sa première sélection avec les « U19 » le 11 juillet, en amical, contre la Chine.

4
L'équipe de France aime le Championnat d'Europe des moins de 19 ans. Avec quatre victoires au compteur (2003, 2010, 2013 et 2016), elle est la plus titrée, en compagnie de l'Allemagne (qui a également gagné deux fois entre 1998 et 2001, lorsque la compétition était réservée aux moins de 18 ans).

Melvine Malard, l'attaquante déterminée

Originaire de La Réunion, Melvine Malard quitte son île alors qu'elle n'a que quatorze ans, pour rejoindre le centre de formation de Lyon. L'attaquante va y connaître une progression constante, qui l'amène jusqu'au groupe professionnel lors de la saison 2017-2018. Si la jeune attaquante ne s'est pas encore solidement installée dans la rotation lyonnaise (5 matches avec l'équipe première en deux saisons), elle est depuis quelques années un élément incontournable des sélections. Elle était déjà surclassée pour disputer la Coupe du monde moins de 20 ans en 2018 (tout comme Justine Lerond et Carla Polito).

Melvine Malard lors de la coupe du Monde U20 en 2018. (S. Boué / L'Équipe)
Le groupe pour l'Euro
Gardiennes : Mary Innebeer (Lille), Justine Lerond (Metz)
Défenseures : Selma Bacha (OL), Maëlle Lakrar (Montpellier), Assimina Maoulida (Orléans), Lisa Martinez (Montpellier), Manon Revelli (OL), Emeline Saint-Georges (Saint-Malo)
Milieux de terrain : Julie Dufour (Lille), Thelma Eninger (PSG), Oriane Jean-François (Paris FC), Margaux Le Mouël (EA Guingamp), Chloé Philippe (Reims), Carla Polito (Lille)
Attaquantes : Lorena Azzaro (OL), Sandy Baltimore (PSG), Vicki Becho (PSG), Kessya Bussy (Orléans), Naomie Feller (Reims), Melvine Malard (OL)
publié le 16 juillet 2019 à 18h42 mis à jour le 16 juillet 2019 à 19h37
commentaires (5) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
gpgpgp le 16 juillet 2019 à 22h12

Quand les bleuettes jouent en blanc, est ce qu'on les appelle les blanquettes ?

répondre
6
2
voir tous les commentaires... (5)
voir tout chrono, football
1 / 10