Tour de France - Peter Sagan : «Pourquoi vouloir changer de nature ?»

Conversation avec le Maillot Vert, le temps d'un massage, loin des vivats médiatiques...

Le Slovaque n'avait jamais aussi peu gagné en début de saison (Bernard / L'Equipe) (L'Equipe)

Tour de France - Peter Sagan : «Pourquoi vouloir changer de nature ?»

Conversation avec le Maillot Vert, le temps d'un massage, loin des vivats médiatiques...

Dix-neuf heures dans le retrait d'une chambre tamisée de l'hôtel l'Europe à Horbourg-Wihr, dans la banlieue de Colmar. Peter Sagan, vingt-neuf ans, cheveux courts rasés sur la nuque, corps dénudé tatoué, s'abandonne aux mains de son masseur. Sur le lit d'à côté, son attaché de presse et confident, Gabriele Uboldi, pianote sur son iPhone. Ce jour-là, Sagan a gagné son étape. Battu à Bruxelles, Épernay et Nancy, le Slovaque a vaincu le signe indien, raflé la mise aux dépens de Van Aert et Trentin, en singeant sur la ligne, pour la galerie, ce geste herculéen des gros bras qui voulait dire : « Hulk est de retour ».

commentaires (7) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
Teguy1 le 13 juillet 2019 à 13h19

Excellent article, comme d’habitude, de Philippe Brunel. Merci

répondre
11
1
voir tous les commentaires... (7)
voir tout chrono, cyclisme sur route
1 / 10