Julian Alaphilippe, leader du Tour de France : « Paris est loin, très loin »

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) défend son Maillot Jaune sans penser, réaffirme-t-il, au classement final du Tour de France. Il espère être en jaune, vendredi, au départ du contre-la-montre de Pau (27,2 km) et le protéger.

« Je ne vais pas le porter aujourd'hui, mais je sais que je l'aurai demain (mercredi)... » Julian Alaphilippe a remis le bleu de chauffe de la tunique de Deceuninck-Quick Step pour pédaler un peu autour d'Albi. « À midi, relax, massage, puis je vais essayer de regarder, enfin, un film », précisait-il, car depuis le départ du Tour, avec ses nombreuses obligations médiatiques après la course, il n'a guère eu de loisirs. Son discours n'a pas changé d'un iota. Il espère garder le Maillot Jaune le plus longtemps possible sans penser au classement final.

« Le Maillot Jaune, c'est spécial. Ton pays vibre et rêve. Ce que j'ai réalisé est au-dessus de mes espérances. Je continue de courir pour le défendre et l'honorer. J'ai dépensé beaucoup, beaucoup d'énergie, j'ai attaqué, récupéré le Maillot... Mais je suis lucide, le plus dur reste à venir. Je garde les pieds sur terre, quand je regarde le Maillot Jaune dans la chambre, je me dis que Paris est loin, très loin. » Pour lui, le travail est fait, la suite est un bonus qu'il essaiera de faire fructifier. « Mon Tour est déjà presque réussi. Je ne me suis jamais senti aussi bien, je reste assez frais. J'espère me surprendre. Tout est jouable, on ne sait jamais. Je prends les choses comme ça, plus longtemps je le garde, plus le rêve continue. »

Alaphilippe : «C'est au-delà de ce que je pouvais imaginer»

Et s'il vit « au jour le jour » dans sa tête l'objectif est d'occuper la première place du classement, vendredi, au départ du contre-la-montre, à Pau (27,2 km), dont il apprécie le parcours accidenté. « J'imagine dans ma tête partir en dernière position... J'ai beaucoup progressé en chrono, beaucoup travaillé. Ce n'est pas mon domaine de prédilection, mais avec ce parcours, j'espère me surprendre. »

Alaphilippe : «Je suis incapable de vous dire qui est le favori»

publié le 16 juillet 2019 à 13h58 mis à jour le 16 juillet 2019 à 17h56
commentaires (108) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
EverythingNow le 16 juillet 2019 à 14h08

Allez Julian, fais-nous rêver !

répondre
109
6
voir tous les commentaires... (108)
voir tout chrono, cyclisme sur route
1 / 10