Adam Mokoka  : « Voir LeBron James, ça fait monter l'adrénaline »

Adam Mokoka, passé par Gravelines, a disputé la Summer League avec les Chicago Bulls. (F. Porcu/L'Équipe)

Le meneur-arrière Adam Mokoka, qui a joué en Summer League avec les Chicago Bulls et qui restera aux États-Unis à la faveur d'un contrat two-way signé avec la franchise de l'Illinois, raconte sa première expérience au plus proche de la NBA.

« Comment avez-vous vécu votre passage en Summer League, avec les Chicago Bulls, à Las Vegas ?
Ça a été une super expérience ! Rien que le cadre... c'était ma première fois à Las Vegas. Les conditions d'accueil étaient parfaites. Pour le côté basket, j'ai quand même joué mes premiers matches avec un maillot des Chicago Bulls sur le dos. C'est aussi satisfaisant que d'affronter des équipes comme les Lakers, New Orleans et d'autres franchises.

Qu'avez-vous pensé du niveau de jeu proposé, en comparaison avec votre dernière année en Serbie ?
C'est franchement un bon niveau. Entre les joueurs draftés, ceux qui arrivent de G-League (l'antichambre de la NBA), les Européens, les joueurs de Jeep Élite. Il y avait une vraie atmosphère dans le gymnase. Et notamment avec les stars qui sont venues nous voir jouer. LeBron James était au bord du terrain pour mon premier match. Rien que de le voir, ça fait monter l'adrénaline ! Ça me motivait vraiment plus qu'autre chose. Savoir que LeBron va te regarder jouer, même s'il te connaît pas, ça amplifie tout.

L'entraîneur des Bulls, Jim Boylen, était présent à vos côtés. Avez-vous reçu des conseils de sa part ?
C'est son assistant, Nate (Loenser) qui dirigeait l'équipe pendant les matches mais Jim Boylen était là oui. Il parlait à tout le monde, surtout pour encourager. On avait l'impression qu'il faisait partie de l'équipe même s'il n'était pas le coach sur les matches.

« Globalement je pense que je me suis plutôt bien débrouillé »

Quel bilan personnel tirez-vous de ce voyage aux États-Unis ?
J'avais pu m'entraîner avec Chicago avant la compétition donc j'avais des repères. Il y a une vraie différence jeu : ça va plus vite, c'est plus athlétique, ça court vraiment plus. Avec les Bulls nous avons mis l'accent sur la défense, qui est ma qualité première. C'est d'ailleurs comme ça qu'on peut se démarquer : plus il y a d'attaques, plus il y a la possibilité de se montrer en défense !

Globalement je pense que je me suis plutôt bien débrouillé. Je sais qu'il y a beaucoup de choses à corriger, des détails surtout. C'est une question de communication et de placement surtout. En attaque il faut s'adapter sur les courses. On ne m'a pas vraiment critiqué sur mon jeu mais je sais le chemin qu'il me reste à parcourir. Chicago aussi et j'ai hâte qu'on travaille ensemble sur tout ça. »

publié le 18 juillet 2019 à 15h02 mis à jour le 18 juillet 2019 à 15h04
commentaires (8) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
gemontreal le 18 juillet 2019 à 17h40

C est sûre que ce n est pas pareil, que d aller jouer dans la Sarthe ou le Loiret lol

répondre
3
2
voir tous les commentaires... (8)
voir tout chrono, basket
1 / 10