Malgré un déclin des chronos, Christophe Lemaitre ne panique pas

Le médaillé de bronze sur 200 m des Jeux de Rio vient peaufiner sa préparation à Sotteville, ce mardi soir. Optimiste, malgré les pépins physiques et le déclin des chronos.

La semaine dernière, à Lucerne (Suisse), Christophe Lemaitre (ici à droite, à côté du Trinidadien Kyle Greaux) avait dû se contenter d'un 20''63 sur 200 m. (David Emm/Action plus / Panoramic / Action plus / Panoramic)

Malgré un déclin des chronos, Christophe Lemaitre ne panique pas

Le médaillé de bronze sur 200 m des Jeux de Rio vient peaufiner sa préparation à Sotteville, ce mardi soir. Optimiste, malgré les pépins physiques et le déclin des chronos.

Les bras qui se lèvent, les fleurs à l'arrivée, les poses près des panneaux chronométriques, cela commence à faire un petit moment que Christophe Lemaitre n'y a pas goûté. Depuis quelques années, et excepté une parenthèse bronzée aux JO de Rio, en 2016, on peut dire que l'Aixois mange son pain noir. Mais l'homme est coriace. Les Mondiaux sont tardifs (27 septembre-6 octobre), et c'est «totalement une aubaine», lâche-t-il. Tant mieux parce que retardé à cause d'une gêne au mollet droit depuis janvier, Lemaitre est obligé de prendre son mal en patience.

commentaires (21) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
almalu le 16 juillet 2019 à 11h16

La médaille de Rio sauve les dernières années mais c'est quand même peu au regard du potentiel exprimé lorsqu'il était plus jeune et notamment lors de son 200 record.Les chronos ne suivent pas et c'est quand même un gros souci. Même si Christophe Lemaitre est un sacré compétiteur , il faudra bien traduire les espérances en chronos pour avoir une chance de bien figurer à Doha. Tout est possible , néanmoins , avec un tel athlète.

répondre
12
4
voir tous les commentaires... (21)
voir tout chrono, athletisme
1 / 10